f t g RSS

mymonkey gallery

My monkey is a french gallery and a small coworking space. It is a good place to see good contemporary art & design.
0 comments

Chloroforme Mazout

Jochen Gerner
7 février-29 mars 2013

Drawing


Chloroforme Mazout, un titre d’exposition comme un oxymore pour définir les effets de disparition et d’apparition, de lourdeur et d’évaporation.
Des supports imprimés préexistants (cartes de positions militaires, planches de bande dessinée) sont détournés par recouvrement: la matière imprimée devient un support de réflexion et une contrainte esthétique. Les images initiales disparaissent en partie sous des traits et aplats d’encre pour se révéler habillées d’une nouvelle grille de lecture. Par recadrage et mise en lumière de détails préexistants, le dessin intervient donc comme révélateur.

Avec la sérigraphie Chloroforme, une planche du Lotus Bleu de Hergé s’évapore totalement jusqu’à ne laisser réapparaître que la structure géométrique filaire complète de la planche.
Avec les détournements de planches de Zig et Puce ou Tarzan, des petites portions de trames colorées et de mots sont laissées à découvert. La matière même de la page imprimée et les souvenirs du récit deviennent plus importants que la narration initiale.
Pour l’ensemble Mazout, 18 planches d’un récit de Franquin se trouvent recouvertes d’une marée noire. Des galettes de mazout abstraites se superposent sur les personnages et les véhicules du récit. Les idées noires de la fin des années 70 percutent l’optimisme moderniste des années 60. Le paysage des cases s’entrevoit encore derrière un brouillard asphyxiant. Seuls restent visibles les « Z » du récit initial.

L’ensemble de ces dessins met en évidence les rapports d’une image initiale concrète avec des motifs renvoyant à l’histoire de l’abstraction : des motifs de Sol Lewitt surgissent dans un récit de batailles aériennes de la seconde guerre mondiale ou sur un champ de bataille pré-funèbre de 1914. Et les formes rondes de Hans Arp se déploient et se superposent comme un camouflage sur un territoire de la Somme le 26 mars 1918.
Les lavis et les couches d’encre noire recouvrent l’ensemble des dessins comme un nuage sombre et ironique. Seule au milieu de l’espace, une poule Noire du Berry, empaillée avec des dizaines de dessins originaux en couleurs déchiquetés, trône sur son socle et marque la fierté funèbre de la disparition.

En contrepoint général, traitant de l’apparition lumineuse, 10 planches de bande dessinée réinterprètent 10 récits connus de l’histoire de la bande dessinée. Où comment, dans des micro-détails de cases, il est possible de percevoir la subtilité des rapports invisibles que la bande dessinée entretient avec l’art. L’art moderne et contemporain sous toutes ses formes se tapit dans les planches des auteurs, références réelles ou fictives traversant l’histoire de l’art par des bonds simultanés dans le présent, le passé et le futur.

Jochen Gerner est né en 1970. Il vit et travaille actuellement à Nancy après un passage par Paris, New York et Lille. Il est représenté par la galerie Anne Barrault et est membre de l’OuBaPo (Ouvroir de Bande dessinée Potentielle).

www.jochengerner.com

L’œuvre “Chloroforme” est une Commande du ministère de la Culture et de la Communication – Centre national des arts plastiques, Jochen Gerner, 2012″